Le site français de la Marine Marchande
Bibliographie - Extrait

Les Seigneurs de la Mer, par J.J. Antier (France-Empire)
La ROSE DE HONFLEUR, capitaine Maclou Criquebeuf, un paquebot mi–vapeur, mi–voilier, s’avance dans la tempête, uniquement propulsé par ses roues à aubes et sa « machine à feu » de pyroscaphe. Se jouant de la brume et des glaces dérivantes, bravant les vents contraires, il fonce sur New York en dévorant son charbon et ses hommes. A 400 milles dans le sud, le clipper la JOLIE DAME, le plus rapide des voiliers long–courriers, fait route aussi sur New York. Malgré les catastrophes qui se succèdent à bord dans la tempête, son capitaine Ange Bourguébus refuse obstinément de réduire la toile. Nous sommes en avril 1840, la première course Le Havre – New York est engagée. Un défi lancé par les hommes des nouveaux paquebots à vapeur a été relevé par ceux des voiliers long–courriers : « Les Seigneurs de la Mer».
Ce récit haletant, qui se déroule à l’époque fascinante de la marine marchande du XIXe siècle, est aussi un peu l’histoire de deux villes : Le Havre et Honfleur. De ces deux villes bâties sur l’estuaire de la Seine, Jean-Jacques Antier fait revivre l’admirable poésie, avec le ton passionné qui a contribué au succès des « Prisonniers de l’horizon », prix des Vikings 1972.
Ouvrage épuisé, en vente dans les librairies maritimes spécialisées en livres anciens

Cette page appartient à www.marine-marchande.net, le site français de la marine marchande