Le site français de la Marine Marchande
Bibliographie - Extrait

Je connais des îles lointaines, par L. Brauquier (La Table Ronde)
Cet ouvrage est un recueil des oeuvres poétiques complètes de Louis Brauquier (1900-1976) : Et l’au-delà de Suez, Le Bar de l’Escale, Eaux Douces pour Navires, Pythéas, Libertés des Mers, Ecrits de Shangaï, Feux d’Epaves, etc. Poèmes qui décrivent les grandes villes portuaires (Marseille, sa ville natale, y occupe évidemment une large place), les mouvements de navires, les pilotes de port, les bateaux qui rouillent, les anonymes qui peuplent les quais, les voyages, l’exil... Exil qu'il connut bien lui-même comme agent des Messageries Maritimes à Sydney, Nouméa, Alexandrie, Djibouti, Shanghaï et Diégo-Suarez. Il est aussi le poète de l'attente, celui qui reste à quai quand d’autres partent sur les mers. Ces poèmes reflètent parfaitement cette période de l’entre-deux guerres qui vit l’apogée des compagnies de navigation marseillaises corrélativement à celle des colonies.
Ouvrage disponible chez Amazon : Je connais des îles lointaines...

Cette page appartient à www.marine-marchande.net, le site français de la marine marchande