Album n° 6

Promu commandant intérimaire du Ouessant, Calec reprend la mer. A la première escale, une Africaine lui apporte un paquet contenant des diamants. Le paquet étant destiné à Avron, Calec fouille sa cabine pour en savoir plus, et y trouve une photo de mariage représentant Avron et sœur Marie-Madeleine.
Décidément, ça sent l’embrouille ! Calec aimerait bien dire deux mots à cette fausse bonne soeur qui, le jour du meurtre, a quitté le cargo pour soi-disant se rendre dans une mission catholique, la mission de Kibangou. Peu après, Calec reçoit un autre paquet, plus macabre — il contient un doigt de son lieutenant subitement disparu, et une lettre menaçant de lui expédier le reste par petits bouts s’il ne rend pas les diamants. Calec ne peut plus rendre les diamants qu’il avait cachés et qui lui ont été volés. Il se résout donc à aller voir la police locale, qui, une fois de plus, boucle l’affaire un peu vite en concluant à un règlement de comptes entre trafiquants. Calec n’y croit pas. Quelques diamants dans un paquet de clopes vide ne constituent pas à ses yeux un vrai trafic, il continue l’enquête. Il découvrira la vérité à Kibangou, vérité dans laquelle… le chat avait un rôle. Dans la nuit des ports, sous le soleil du Congo, une aventure torride — avec ce qu’il faut de danger, de suspense, d’humour et de sales types — servie par un dessin lumineux et expressif. Calec, réembarqué sur le Ouessant et très désireux de revoir Rosana et Iñès, leur petite fille, vient de tracer sur la carte “la route de Rouen”. Une suite aura donc bien lieu, en l’occurrence avec un cycle qui se déroulera en Asie.

Ouvrage disponible chez Amazon : Tramp, tome 6 : La Piste de Kibangou