En 1833, Marcus Samuel décide de développer son entreprise londonienne. Il vendait déjà des antiquités mais il décidait d'essayer de vendre également des coquillages orientaux. Il posait les bases d'une entreprise d'import-export qui deviendra l'une des principales sociétés énergétiques au monde. Il transmettra l'entreprise à ses deux fils qui s'intéresseront aux activités d'exportation de pétrole dans les années 1880. ils mettront en service une flotte de navires pour transporter du pétrole en vrac, dont le "Murex" qui sera le premier pétrolier à traverser le canal de Suez en 1892.
En 1897, la société  qui transporte ces produits pétroliers ainsi que leur stockage sera baptisée "Shell Transport and Trading Company" eu égard à l'une des activités historiques d'importation de coquillages décoratifs du fondateur.
A la fin des années 1890, Shell Transport tente d'obtenir un nouveau contrat d'approvisionnement à Bornéo (actuelle Indonésie) où du pétrole a été découvert en 1899.
De son côté, la société "Royal Dutch Petroleum Company" est fondée à La Haye en 1890 pour exploiter une concession d'exploration pétrolière à Sumatra.
Shell Transport et Royal Dutch sont ainsi en concurrence dans la zone indonésienne. Pour lutter contre leur concurrent commun américain, la Standard Oil, les deux sociétés fusionneront leurs activités en 1907 pour former le groupe Royal Dutch Shell dont le nom commercial sera Shell. Le groupe ne cessera de se développer tout au long des années pour devenir une des premières sociétés mondiales du transport du pétrole.
Dans les années 1970, à la suite de la fermeture du canal de Suez, Shell et la compagnie française Compagnie Nationale de Navigation, filiale du groupe Elf, commanderont deux pétroliers géants de 550 000 tonnes, les "Batillus" et "Bellamya". Deux autres navires, les "Prairial" et "Pierre Guillaumat" seront livrés entre 1976 et 1979 pour Elf. Ce seront les quatre plus grands pétroliers au monde jamais construits à ce moment-là.
En octobre 2004, le groupe Shell va se regrouper sous une seule structure dénommée Royal Dutch Shell plc. cotée principalement à la bourse de Londres mais dont le siège administratif et financier est aux Pays-Bas. En 2015, Shell annonçait qu'il allait racheter BG Group, une société britannique de production de pétrole et de gaz, acquisition finalisée en 2016. En février 2019, Shell achetait Sonnen, une entreprise allemande de stockage d'énergie solaire au moyen de batteries, dans le but d'augmenter sa présence dans les marchés d'énergies renouvelables. La même année, Shell annonçait l'acquisition d'ERM Power, une entreprise de distribution électrique australienne.
En mars 2020, Shell affrétait à long terme douze pétroliers de 120 000 tpl à commander par la banque chinoise Bocomm Leasing dans les chantiers du groupe chinois Cosco Shipping. Contrat estimé à 648 millions de dollars pour ces navires livrables en 2022 et qui seront à propulsion dual-fuel, capables de fonctionner au GNL. 

Shell est le premier fournisseur mondial de GNL marin et est aussi actif comme affréteur à long terme de pétroliers au GNL, avec quatorze autres navires à recevoir d'ici fin 2021 début 2022.
Dénommé "Blue Marjan", le premier des 40 pétroliers fluviaux de Shell est arrivé aux Pays-Bas en août 2021 pour son aménagement final. D'une longueur de 110 mètres pour 11,45 mètres de large, ces pétroliers d'une capacité de 2800 tpl affichent un tirant d'eau réduit de 3,25 mètres. Ils seront tous affrétés par Shell pour le transport de produits pétroliers sur le bassin rhénan et en particulier la zone ARA (Amsterdam-Rotterdam-Anvers). Le "Blue Marjan" doit entrer en service en novembre 2021, les autres suivront à raison d'une unité neuve par mois. Cette nouvelle flotte, baptisée Parsifal, sera la plus importante déployée sur le réseau fluvial européen.
BELANAK. 75.056 m3, ligne Brunei - Japon  
 
GALEOMMA . Construit en 1978 125.000 m3
 
LNG DELTA. 134.487 m3, ligne Nigeria - Europe ou USA. En réparations à Brest en 2005
 
LNG LAGOS . 134.487 m3, ligne Nigeria - Europe ou USA
 
MUREX. Shell France. 298.306 tons. Construit en 1995. Vendu à Knightsbridge et renommé CAMDEN.
 
MAGDALA. 298.405 tons. Construit en 1995, revendu en 2004 à V Ships, sous le nom de MAYFAIR.
Site Internet
 
Cette page appartient à www.marine-marchande.net, le site français de la marine marchande.